accueil

SANNAZARO (Jacopo), Le Opere volgari (1723)

1 2

Le opere volgari di M. Jacopo Sanazzaro cavaliere Napoletano ; cioè l’Arcadia, alla sua vera lezione restituita, colle annotazioni del Porcacchi, del Sansovino, e del Massarengo ; le Rime, arrichite di molti componimenti, tratti da codici MSS. ed impressi ; e le Lettere, novellamente aggiunte. Il tutto con somma fatica, e diligenza, dal Dottor Gio : Antonio Volpi, e da Gaetano di lui fratello, riveduto, corretto, ed illustratto ; come apparisce nella prefazione al lettore. Dedicate all’Illustrissimo ed Eccellentissimo Signore Michele Morosini Veneto Senatore amplissimo. In Padova. mdccxxiii. Presso Giuseppe Comino. Con Licenza de’ Superiori.

[souscription] In Padova mdccxxiii. à xxv. di settembre. Presso Giuseppe Comino.

Un volume in-4° paginé [XIV] lxiv-461 [III]. Marque gravée en taille-douce sur le titre (50 x 76 mm) ; p. 130 : figure d’une divinité fluviale, gravée sur bois (89 x 61 mm), reproduction de la vignette du titre des Orationes duæ carminaque de Navagero (voir ce volume) ; bandeaux, culs-de-lampes, lettrines ; p. 299 : grand cul-de-lampe aux armoiries des Volpi (68 mm) ; p. 416 : fleuron au chiffre G.P. (40 mm) ; p. 462, armoiries (80 mm).

Edition collective des œuvres italiennes de Jacopo Sannazar, procurée par Giovanni Antonio et Gaetano Volpi, et dédiée au sénateur Michele Morosini. Le volume, très soigneusement imprimé par Giuseppe Comino, contient l’Arcadia (p. 1-130), les Rime, établies d’après l’édition Blado de 1530, complétées de pièces figurant dans d’autres éditions (p. 317-444), un recueil de onze lettres tirées des anthologies, adressées à Pietro Bembo, Antonio Gnello [sic pour Agnello], au cardinal de S. Maria in Portico [1] à Marcantonio Michele, avec des lettres de Bembo à Sannazar (p. 445-459) ; le recueil s’achève sur les nænia de Basile Zanchi sur la mort du poète. Les frères Volpi se sont livrés à un travail philologique de premier ordre, reposant sur la compilation de tous les témoignages consacrés à Sannazaro et la collation des textes : l’édition de l’Arcadie est ainsi complétée d’un choix de variantes, des gloses de Francesco Sansovino, augmentées d’une Nuova scelta di voci, des annotations de Tommaso Porcacchi, de Sansovino et de Giovambattista Massarengo, elles-mêmes corrigées et complétées, d’une table des rime sdrucciole (p. 131-316). Les Rime sont complétées d’un Discorso de Sansovino. Les Opere volgari sont précédées d’une Vita di M. Jacopo Sannazaro, par Giovambattista Crispo [2], de Gallipoli, et d’un catalogue chronologique des principales éditions de l’Arcadia et des Rime.

Le même Comino publia en 1731 une édition des Poemata de Sannazar, procurée par Giovanni Antonio Volpi. L’exemplaire de la Fondation Barbier-Mueller est bien complet du catalogue des ouvrages de la Stamparia Cominiana alors disponibles ; celui-ci indique que l’édition des Opere volgari de Sannazar était vendue au prix de 10 livres.

Hauteur : 247 mm ; exemplaire non rogné, témoins. Cartonnage recouvert de papier marbré, dos long, titre calligraphié (reliure de l’époque).

→ Brunet, V, 127.

[1Bernardo Dovizi ; sur ce personnage, voir B. Dovizi da Bibbiena, Calandra, Florence, Giunti, 1558 [1559].

[2Sur ce personage, éditeur des Rime d’Ascanio Pignatelli, voir ce volume.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |