accueil

VIVIANI (Viviano), L’Ortigia (1607)

1

L’ORTIGIA/ tragicomedia/ boscareccia/ di viviano viviani./ Dedicata/ all’illvtrissimo,/ Et Reuerendissimo Monsignor/ pietro paolo crescentio/ Auditore della Camera/ Apostolica./ Nuouamente posta in luce./ Con Licenza de Superiori, & Priuilegio./ [marque : vera hinc religio]/ in venetia, m dcvii./ Appresso Gio. Battista Pulciano.

In-12 [108] feuillets signés a8 A-H12 I4 paginés (1-3) 4-16, puis chiffrés 1-69 (70) 71-100. Marque sur le titre (31 mm) ; petit fleuron au mascaron ; caractères italiques.

Tragicomédie pastorale de Viviano Viviani, dédiée à Pietro Paolo Crescenzi (1572-1645) [1]. L’action, située à Ortigia en Sicile, oppose les bergers Serrano et Selvaggio et s’achève sur les noces de Licori, fille du premier et de Licida, fils du second.

L’imprimeur du volume, Giovanni Battista Pulciani s’établit comme associé d’Evangelista Deuchino, avec qui il exerça à Venise de 1607 à 1630.

Hauteur : 132 mm. Parchemin souple, tranches lisses, titre calligraphié sur une étiquette (reliure de l’époque).

Provenance : ex-libris manuscrit sur le titre Coll. Soc. Jesu Col. 1730 [Collège des Jésuites de Cologne (?)].

→ Clubb, 883 (édition de 1607).

[1Prélat romain, fils de Virgilio Crescenzi et Costanza del Drago ; très lié aux Oratoriens, il participa au procès de canonisation de Philippe de Neri, et fut créé cardinal en 1611.

© 2000-2017 Tous droits réservés - Fondation Barbier-Mueller pour l'étude de la poésie italienne de la Renaissance. Design : Aldemos |